Brazzaville reçoit les Maires Francophones d’Afrique centrale

Prélude à la 33ème Assemblée Générale de l’Association Internationale des Maires Francophone (AIMF) prévue en novembre de cette année en France, les maires, gouverneurs et autorités locales d’Afrique centrale se sont retrouvé à Brazzaville du 19 au 20 septembre 2013 en vue d’adopter une stratégie commune lors de ses assises qui projettent d’adopter un programme triennal 2014-2017, programme qui canalisera l’action des collectivités publiques.

Les cérémonies d’ouverture et de clôture ont été placées sous le haut patronage du Ministre congolais de l’intérieur et de la décentralisation Raymond Zéphirin Mboulou. La rencontre de Brazzaville a également connu la participation du Maire de Dakar, falle kalifa, secrétaire générale de l’Association Internationale des Maires Francophones.

A l’ouverture des travaux, M. Hugues Ngouélondélé, Vice-Président de l’AIMF, zone Afrique Centre, Président de l’Association des Maires du Congo et Président du CGLUA, a dans son allocution de circonstance et pour reprendre le président de la république du Congo, son Excellence Denis Sassou Nguesso, indiqué que « le temps était venu pour les collectivités locales, chevilles ouvrières des politiques et programmes de proximité et de solidarité, de prendre effectivement part aux processus d’élaboration des stratégies de développement de l’Afrique ».

Il a par ailleurs rappelé que la 32ème Assemblée Générale tenue l’an dernier, à Abidjan en Côte d’Ivoire, avec pour thématique centrale : « Ville, dialogue interculturel et paix » avait jeté les bases de la dynamique d’une prospérité partagée et d’une véritable diplomatie des villes. Et que la rencontre de Brazzaville, était motivée singulièrement par volonté de construire au niveau de la sous-région, une véritable coopération partenariale décentralisée, susceptible de nous rapprocher, pour un développement durable et intégré des villes de la zone d’Afrique centrale.

Raymond Zéphirin Mboulou quant à lui a indiqué qu’il s’agit d’un véritable projet pour lequel devront se décliner des tâches qui auront cerné au préalable les grandes préoccupations des populations ainsi que les contours liés à la municipalisation de nos villes, au développement local, à la décentralisation et que chacune des collectivités africaines devrait s’approprier ces enjeux pour rendre compte de l’ambition des africains de développer leurs villes tenant compte des exigences de la modernité et de l’humanité comme valeurs essentielles.

Pour sa part le secrétaire général de l’AIMF, le Maire de Dakar, Sall Khalifa Ababacar a remercié les autorités congolais et plus spécialement le président de la république du Congo Denis Sassou Nguesso pour son soutien indéfectible en faveur de la décentralisation et de la coopération décentralisée.

Hugues NGOUELONDELE

Le Député-Maire de Brazzaville avec ses homologues de l'Afrique Centrale